Au cours du projet 1Village, vous recevrez certainement des questions de la part de vos pélicopains qui vous donneront envie de réaliser une vidéo en classe.

Je vous partage donc à travers cette fiche, mes conseils, outils et bonnes pratiques que nous avons testés l’année dernière dans deux classes franciliennes. Une classe de CE2 et une classe de CE2-CM1

N’hésitez pas à nous partager à votre tour vos retours d’expériences dans les commentaires !

Trompette veut devenir célèbre

Dans la classe de CE2, les élèves avaient choisi de faire une vidéo sous forme de saynètes afin de présenter les différentes célébrités de leur pays.

Leur film s’intitule “La quête de célébrité de Trompette”.

Voici le synopsis : Trompette se demande comment devenir célèbre, pour cela elle va à la visite d’un Panthéon imaginaire dans lequel se trouve des célébrités connues en France. Elle y fait la rencontre de Kylian MBappé, Louis XIV, Emmanuel Macron, Aya Nakamura, Charles de Gaulle et la Joconde.

L’utilisation et la mise en scène de votre mascotte sont stimulantes pour les élèves. Vous pouvez tout à fait décider de répondre à une question sur un plat traditionnel par une vidéo dans laquelle votre mascotte, et les élèves, vont réaliser la recette par exemple !

Des idées au scénario

Avant le tournage, nous avions demandé aux élèves de faire des recherches sur les personnages que nous avions sélectionné avec eux lors de la séance précédente. L’enseignante avait réparti les élèves par groupe de 3-4 élèves par personnages. Ainsi, lorsque nous sommes arrivés en classe, nous avons pu répartir les élèves par groupe et leur faire écrire leur dialogue, en partant de leurs recherches documentaires.

Dans cette classe, nous n’avons pas utilisé Clap! avec les élèves. En effet, la classe ne disposait que d’un seul ordinateur. Il était donc compliqué de faire manipuler l’outil aux élèves.

En revanche, cela nous a permis de notre côté d’organiser le tournage en séquences, de créer le storyboard et de générer un plan de tournage qui nous a guidé lors des prises de vue et ensuite lors du montage de la vidéo.

Pour rappel, Clap! permet d’écrire et de mettre en forme le fil narratif du film.

Les 5 étapes clés de l’écriture audiovisuelle

Ce sont les 5 étapes que vous trouverez dans Clap!
Pour en savoir davantage sur l’utilisation de ce logiciel, rendez-vous dans le guide.

Thème

C’est le sujet global auquel se rapporte votre vidéo

Storyboard

C’est le descriptif imagé des plans que vous voulez tourner, dans l’ordre final du film

Scénario

C’est l’histoire que vous allez raconter

Plan de tournage

C’est le document final qui vous guide dans le tournage. Vous y retrouvez toutes les indications du storyboard

Séquence

C’est la manière de découper un film. Souvent, une séquence correspond à une idée

Nous sommes donc arrivés dans la classe avec le scénario et les séquences pré-écrites.
Les élèves n’avaient donc plus qu’en équipe à écrire les dialogues entre leur personnage et Trompette.

Une fois que nous avions toute la structure du film, nous sommes passés au tournage ! Les élèves ont pu être acteurs et réalisateurs !


Chaque groupe d’élèves dans cette classe était constitué de 2-3 élèves. Dans chaque groupe, un élève jouait Trompette, un autre élève jouait le personnage et un autre s’occupait de la prise de vue. Dans les groupes de 4, un élève s’occupait de la prise de son.

Lors de la prise de vue, nous avons tourné plusieurs plans pour chaque séquence. En effet, certains élèves avaient du mal à retenir leur texte, ou bien la sonnerie de l’école sonnait ou un élève rigolait.

Bref, tout ça est bien normal ! C’est même intéressant d’avoir plusieurs plans pour une même séquence, ça permet au montage de dynamiser la vidéo, en alternant les prises de vues.
Par exemple, la caméra est successivement du côté de Trompette puis se déplace derrière la personnalité qui lui répond. Ces alternances de champ et contrechamp sont très fréquentes dans toutes les interviews !

Vous pouvez donc, avec vos élèves, réfléchir à plusieurs plans : ce qui vous permettra ensuite d’utiliser ceux qui ont le mieux fonctionné et en même temps de dynamiser la vidéo.
D’une pierre, deux coups!
Ici, il peut être intéressant d’inclure les élèves dans la réflexion du placement de la caméra pour faire varier les valeurs de plans (gros plan, plan large, contre plongée etc.). La valeur de plan c’est le positionnement de la caméra, souvent, elle produit un effet sur le spectateur.

C’est donc le moment d’être créatif.
Pourquoi pas faire un gros plan pour provoquer un effet comique par exemple.


Dans cette classe, le tournage d’une vingtaine de plans a duré ~2h30

Trompette visite Paris

Dans la classe des CE2-CM1, les élèves ont décidé de créer une vidéo qui met en scène Trompette dans une visite de Paris à la découverte de la gastronomie française.

Nous avons ici organisé nos ateliers différemment. En effet, cette classe dispose d’un accès numérique beaucoup plus grand avec notamment des tablettes accessibles pour les élèves. Nous avons donc utilisé cette opportunité pour faire manipuler Clap! aux élèves en leur proposant d’écrire leur scénario en binôme directement sur l’application.

Lors de notre première intervention, les élèves avaient commencé à écrire des scénarios mais avaient un peu oublié l’objectif de départ qui était de présenter un aspect culturel du pays dans lequel ils vivent.

Nous leur avons donc proposé cette fois-ci de recommencer l’exercice en leur demandant de bien garder à l’esprit l’objectif de la vidéo.

Nous nous sommes rendu compte que bien que Clap! permette d’organiser l’écriture de vidéos, il est peut-être encore un peu compliqué pour des élèves de CE2-CM1 de manipuler l’outil de façon automne. Ils ont eu tendance à se perdre dans les fonctionnalités plutôt que de se focaliser sur le déroulé de leur histoire.

Nous sommes donc repassés à une méthode plus classique….. un cahier de brouillon et un crayon !

L’outil peut être, pour de jeunes élèves, compliqué à expérimenter, si c’est le cas dans votre classe, n’ayez crainte : le storyboard est entièrement réalisable sur papier.



Une fois que chaque binôme a écrit une histoire, les élèves les ont partagées à leurs camarades. En reprenant les différentes idées proposées par les groupes, nous avons convergé vers une histoire commune sur le thème de la gastronomie découpée en séquences.

  • Trompette se réveille affamée à l’école
  • Trompette quitte l’école et se rend dans une boulangerie
  • Trompette a encore faim, les élèves lui conseillent d’aller dans un restaurant
  • Trompette rentre à l’école sans avoir trouvé de restaurant ouvert
  • Les élèves lui ont préparé un menu de chef !
  • Les élèves demandent à leurs pélicopains de leur présenter un plat de chez eux

Voir le plan de tournage !

Du texte à l’image, le storyboard

C’est marrant on dirait une BD !

Un élève de la classe de CE2-CM1 de Paris

Afin de faire comprendre aux élèves l’utilité du storyboard, nous leur avons proposé de regarder la vidéo de présentation de Trompette en imaginant comment est-ce que nous avons pu tourner cette vidéo. Puis nous leur avons projeté le storyboard que nous avons utilisé pour filmer cette vidéo.

Vous pourrez le retrouver en pdf ci-dessous

On leur a donc présenté l’organisation du film découpé en séquences et en plans. Ainsi on a pu voir avec eux les indications importantes du storyboard (qui fait quoi, comment on positionne la caméra, qu’est-ce que disent les acteurs etc.)

C’était aussi l’occasion d’aborder quelques notions de cinéma. Notamment sur les différents effets que l’on peut produire sur le spectateur avec la musique, la prise de vue, les “effets spéciaux” (ici le ralenti lors du vol de Pélico par exemple) etc.

Enfin, nous leur avons proposé de compter le nombre de plans dans le storyboard puis le nombre de plans dans la vidéo. C’était un bon exercice pour comprendre le but de l’écriture du film et les questions à se poser en amont du tournage.

Dans cette classe, nous avons réécrit les séquences travaillées en classe avec les élèves dans Clap!. Cela nous a permis de fournir un squelette de storyboard à l’enseignant qui a ensuite fait écrire par équipe à ses élèves les dialogues entre Trompette et les élèves et ils ont commencé à réfléchir à des éléments de tournage. De notre côté nous avons filmé les parties qui se déroulent en dehors de la classe.

Clap! a donc été ici un bon moyen de se répartir le travail avec le professeur tout en ayant une vision globale du film. Vous pouvez télécharger ci-dessous le plan de tournage de ce film.


Lorsque nous sommes arrivés dans la classe nous avons donc pu directement passer au tournage avec les élèves. Comme dans l’autre classe un élève jouait Trompette, un autre élève jouait un personnage, un autre s’occupait de la prise de vue et un dernier de la prise de son.

De plus, la classe réalisant parallèlement un projet de journalisme, un élève était le reporter, il s’occupait de prendre des photos et vidéo avec un Ipad.

Il est aussi envisageable, comme pour cette classe, d’associer un second projet. Ici par exemple, les élèves ont également un projet de journalisme qui vient s’associer à celui de réalisation.

Là encore le tournage a duré ~2h30 avec plusieurs prises pour chacun des plans.

Clap, ça tourne !

Dans les deux classes, nous nous sommes rendu compte qu’il était encore un peu précipité de demander aux élèves d’écrire le storyboard. En effet, cela demande une bonne compréhension du tournage et de comment on fait un film.

Il pourrait être pertinent d’animer une autre séance une fois le film tourné pour créer le storyboard en essayant, par exemple de réfléchir à comment est-ce qu’on a fait pour réaliser le film, combien de plans y a-t-il, etc.

Et vous ?

Finalement, ces cycles d’ateliers ont permis aux élèves de découvrir comment on fait une vidéo et de réaliser une première activité à destination de leur Pélicopains.

De notre côté, il a été très intéressant de tester Clap!, notre nouvel outil de rédaction scénaristique, auprès d’écoliers.

Nous sommes également curieux d’avoir vos retours sur cette deuxième phase d’1Village. Avez-vous réalisé une vidéo ? Si oui, comment et grâce à quels outils ? Dites-nous tout en commentaire.

Si vous hésitiez à vous lancer, j’espère que cette fiche vous donnera envie d’essayer à votre tour. N’hésitez pas à découvrir les 3 guides disponibles dans l’onglet « les ressources »

A très vite,

L’équipe Par Le Monde

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.