Où en sommes-nous dans le projet ?

Le projet 1Village se découpe en trois parties distinctes. Une première partie consacrée à la création d’indices et à la découverte des pays constituant le Village-Monde. Puis une seconde partie d’échange, aux travers des reportages vidéos, des défis, des énigmes et des jeux. Enfin, une troisième partie est consacrée à la construction du village idéal.
Après plusieurs mois d’échanges, il est temps d’entamer la troisième phase du projet. Cette année, nous vous proposons 2 activités à réaliser avant le 28 juin. La création d’un hymne pour le village-monde et une activité d’écriture sur l’imagination de leur village idéal, ce sera l’occasion d’aborder les ODDs !
Avec Trompette, nous sommes allés rendre visite aux deux classes franciliennes que nous accompagnons cette année afin d’écrire ensemble un couplet pour l’hymne du village-monde.

Contexte de réalisation

Cette année, plusieurs musiciens bénévoles ont travaillé à la composition de trois hymnes différents. En fonction de votre village-monde, vous aurez donc accès à un hymne différent. D’ailleurs pour accéder à votre déroulé personnalisé il vous suffit de cliquer sur le nom de votre village-monde.
À la fin de l’année nous pourrons vous partager les hymne composés et chantés par les classes des autres village-monde.
Bien que les déroulés soient personnalisés à chaque village-monde, le découpage des séances se fera pour tous en trois grandes parties.

  • Une première sur l’éveil musical;
  • Une seconde sur l’écriture des couplets;
  • Et une troisième pour l’enregistrement des couplets.

Comme nous avons l’habitude de le faire, nous partageons nos propres expériences d’activités testées en classe. L’ensemble a duré ~2h avec une première séance sur la présentation des objectifs, l’éveil musical et l’écriture des couplets en 1H30 et une deuxième séance de 30 minutes la semaine suivante pour l’enregistrement.
N’hésitez pas à nous partager vos retours, recommandations ou suggestions en commentaires !

La semaine dernière, nous avons présenté cette activité durant les webinaires. Vous trouverez ci-dessous l’enregistrement vidéo de l’un d’eux ! Bon visionnage.

Je n’ai pas une bonne connexion, est-il possible de télécharger la musique ?

Tout à fait, si vous souhaitez télécharger les sons en avance, il vous suffit de cliquer sur les trois petits points à côté de l’enregistrement (voir capture ci-dessous). C’est aussi à partir d’ici que vous pouvez modifier la vitesse de lecture.

Cliquez sur votre village-monde pour avoir accès aux ressources adaptées !

1er atelier ~1h30

Un hymne, qu’est-ce que c’est ?

Nous avons sciemment intitulé cette activité “hymne du village-idéal” et non “chanson”. En effet, un hymne est un chant fédérateur qui représente un pays. Cette activité peut donc être l’occasion de se questionner sur les hymnes qu’ils connaissent, bien souvent l’hymne national. Mais en France nous avons aussi des hymnes régionaux ainsi que l’hymne européen. Par ailleurs, connaissent-ils l’hymne de leur Pélicopains ?
Voilà une belle façon d’aborder cette activité en classe !

Démarrer l’activité !

Maintenant que les élèves sont familier avec le concept d’hymne, nous sommes passés à la musique ! Tout d’abord, nous leur avons fait écouter la mélodie de l’hymne avec son refrain déjà écrit par Pélico !
Vous pouvez l’écouter juste ici

Vous retrouverez ce morceaux dans la consigne de l’activité sur 1Village

Cette première activité peut vous permettre de faire comprendre à vos élèves la décomposition de l’hymne qui commence par une introduction, puis le refrain, un couplet, et la conclusion
Puisque notre couplet viendra s’ajouter à ceux des pélicopains pour former l’hymne du village-monde, les élèves peuvent par exemple raconter leur expérience d’1Village : ainsi on pourra voir émerger l’arc-en-ciel des expériences vécues.

Étape 1 : Mixer

Cette étape permet de mener un atelier d’éveil musical. Grâce à la table de mixage, vous pourrez décomposer la musique du couplet et ainsi découvrir les trois éléments principaux de la musique :

  • Le rythme, c’est ce qui donne envie de bouger ;
  • L’harmonie, c’est ce qui permet de lier les notes entre elles ;
  • La mélodie, c’est ce qui reste en tête.
N’hésitez pas à évoquer à vos élèves ce qu’une musique peut transmettre : en fonction de comment on arrange notre composition, on peut faire varier l’émotion que l’on transmet.

Jeu des percussions

Et si on reproduisait tous ensemble la ligne rythmique ?
C’est ce que nous avons proposé aux élèves. Nous avons arrêté l’écoute à 9 secondes pour garder une “boucle rythmique” simple.
Puis, nous avons réparti la classe en trois groupes.

  • Le premier groupe réalisait le bruit de la contrebasse : un « boum » avec la bouche ;
  • Un second groupe que l’on a divisé en 2 faisait le son du conga (un instrument tunisien) : un groupe tapait une fois sur ses jambes et l’autre dans ses mains (tour à tour)

Une belle manière de faire vivre la musique aux élèves, sans avoir besoin de matériel spécifique.

Grâce à la table de mixage disponible dans l’activité Hymne vous pouvez écouter en mode “SOLO” l’un après l’autre les deux derniers boutons qui sont représentés par : un tambour et une batterie. Ils vous permettront d’entendre le rythme seul et ainsi de pouvoir le reproduire.

Une fois que vous avez réalisé votre mix, il faut l’enregistrer. Pour cela, il suffit de cliquer sur le bouton “enregistrer”. C’est sur cette mélodie que vous devrez ensuite composer votre couplet.

Une fois que vous avez appuyé sur le bouton “enregistrer”, vous pouvez continuer d’utiliser la table de mixage pour créer des variations musicales. Ce peut être utile si vous souhaitez accentuer la rythmique à un moment clé de votre couplet pour mettre en avant les voix des élèves par exemple.
Par ailleurs, il est également possible, si vous êtes musiciens, de supprimer tout ou partie de l’harmonie, de la mélodie et de la rythmique que vous jouerez au moment de l’enregistrement des voix des élèves. Vous importerez le fichier son dans l’étape suivante. Ainsi, vous pourrez donner une coloration unique à votre couplet !

Étape 2 : Écrire le couplet

Une fois que les élèves sont familiers avec la mélodie, il est temps de passer à l’écriture du couplet. Afin de bien clarifier avec les élèves le fait que l’écriture se fait en syllabe, nous avons découpé les paroles du refrain en syllabes.
Sur 1Village, une syllabe correspond à un “LA” comme dans la capture ci-dessous.

Vous pouvez également écouter la mélodie du refrain accompagnée de la topline (il s’agit des la la la). C’est cette partie que vous allez devoir écrire avec vos élèves.

Nous leur avons donc fait écouter une première fois puis, nous leur avons distribué ces fiches qui sont des guides pour l’écriture.
Nous avons répartis la classe en 5 groupes de 6 élèves.
Chacun des groupes s’est vu confier une partie du couplet : une strophe.

Chaque “la” dans l’extrait sonore précédent correspond à une syllabe représentée par un espace dans ces fiches. Nous avons ici décomposé l’écriture du couplet en 5 strophes et donc 5 fiches (1 par groupe) composées chacune d’une dizaine de syllabes.

La grille de LALALALA peut vous permettre d’accompagner le groupe dans son écoute par une lecture guidée (un espace de la grille correspondant à une syllabe).

Nous avons donc proposé à chaque élève de remplir une fiche en racontant leur expérience au sein d’1Village. Une activité qui les a marqués ou un message qu’ils avaient envie de partager à leurs Pélicopains. S’ils manquaient d’inspiration, nous leur avons proposé des enveloppes composées de 4 cartes avec chacune un mot clé inscrit dessus . Voici la liste des mots en téléchargement.

Bien sûr, vous êtes libre de choisir la langue dans laquelle vous souhaitez rédiger votre couplet !

Pour mettre les enfants en jambe sur la contrainte de la rime, vous pouvez, comme nous, leur proposer le Jeu des rimes : un.e élève donne un mot en /é/ puis ainsi de suite.

Une fois chaque groupe lancé dans l’écriture, les élèves écrivaient individuellement une première version de leur partie du couplet. Puis nous leur avons proposé, avec l’aide d’un animateur, de mettre leur création en commun au sein de chaque groupe.

Pour aller plus loin

Afin que les animateurs aient le temps d’accompagner les groupes individuellement durant la phase d’écriture, nous avons proposé aux groupes qui patientaient un jeu de liaison entre le nom de l’instrument et sa photo et de retrouver à quelle famille les instruments appartenaient (vents, cordes ou percussions).

2nd atelier ~ 30 minutes

Etape 3 : Enregistrer le couplet

Dans cette première partie, on a d’abord écouté la musique en faisant les “lalala” pour donner le rythme. Ensuite nous avons chanté le couplet avec la musique forte, puis avec la musique basse. Enfin, nous avons chanté tous ensemble le couplet sans musique (acapella).

N’hésitez pas, comme nous, si vous réalisez cette activité Hymne en deux temps, à reprendre avec vos élèves l’écoute de la musique et du rythme pour qu’ils se remettent dans le bain.


Pour réaliser un enregistrement de qualité, nous avons mis le son dans un coin de la salle de classe, à l’opposé du micro.
Il est également possible de réaliser, et c’est même conseillé, l’enregistrement a capella.

Si vos élèves préfèrent chanter sur la musique et non pas acapella, mettre le son au fond de la classe comme support vous permettra d’obtenir un enregistrement de meilleure qualité.

Etape 4 : Synchronisation

Dans cette dernière étape nous avons ajouté notre enregistrement dans la partie “synchroniser” de l’activité puis nous l’avons déplacé pour qu’il se cale sur la musique de l’hymne.
Puis nous avons vérifié notre travail en le prévisualisant pour être sûr que les paroles étaient bien écrites et le son bien enregistré. Et nous l’avons posté.

Bien que l’étape « synchroniser » vous soit proposée, il est possible que vous ayez du mal à bien caler votre enregistrement sur la musique. Pas de panique et surtout n’abandonnez pas ! Nous nous chargerons lorsque nous aurons reçu tous vos enregistrements de les synchroniser sur l’hymne final du village monde.

Pour partager votre couplet aux autres classes, il vous suffira de cliquer sur “publier”. Dans le fil d’activité vous découvrirez les paroles écrites par les autres élèves et vous pourrez les entendre chanter.

En récap’

  • Date de rendu : Le 28 juin
  • Enregistrement : Sans la musique trop fort donc soit à capella ou avec un casque ou bien avec la musique loin de la source d’enregistrement
  • La publication : en réaction à la publication de Pélico sur 1Village

1er atelier ~1h30

Un hymne, qu’est-ce que c’est ?

Nous avons sciemment intitulé cette activité “hymne du village-idéal” et non “chanson”. En effet, un hymne est un chant fédérateur qui représente un pays. Cette activité peut donc être l’occasion de se questionner sur les hymnes qu’ils connaissent, bien souvent l’hymne national. Mais en France nous avons aussi des hymnes régionaux ainsi que l’hymne européen. Par ailleurs, connaissent-ils l’hymne de leur Pélicopains ?
Voilà une belle façon d’aborder cette activité en classe !

Démarrer l’activité !

Maintenant que les élèves sont familier avec le concept d’hymne, nous sommes passés à la musique ! Tout d’abord, nous leur avons fait écouter la mélodie de l’hymne avec son refrain déjà écrit par Pélico !
Vous pouvez l’écouter juste ici

Vous retrouverez ce morceaux dans la consigne de l’activité sur 1Village

Cette première activité peut vous permettre de faire comprendre à vos élèves la décomposition de l’hymne qui commence par une introduction, puis le refrain, un couplet, et la conclusion
Puisque notre couplet viendra s’ajouter à ceux des pélicopains pour former l’hymne du village-monde, les élèves peuvent par exemple raconter leur expérience d’1Village : ainsi on pourra voir émerger l’arc-en-ciel des expériences vécues.

Étape 1 : Mixer

Cette étape permet de mener un atelier d’éveil musical. Grâce à la table de mixage, vous pourrez décomposer la musique du couplet et ainsi découvrir les trois éléments principaux de la musique :

  • Le rythme : c’est ce qui donne envie de bouger
  • L’harmonie c’est ce qui permet de lier les notes entre elles
  • La mélodie c’est ce qui reste en tête
N’hésitez pas à évoquer à vos élèves ce qu’une musique peut transmettre : en fonction de comment on arrange notre composition, on peut faire varier l’émotion que l’on transmet.

Jeu des percussions

Et si on reproduisait tous ensemble la ligne rythmique ?
C’est ce que nous avons proposé aux élèves. Nous avons arrêté l’écoute à 9 secondes pour garder une “boucle rythmique” simple.
Puis, nous avons réparti la classe en trois groupes.

  • Le premier groupe réalisait le bruit de la contrebasse : un « boum » avec la bouche 
  • Un second groupe que l’on a divisé en 2 faisait le son du conga (un instrument tunisien) : un groupe tapait une fois sur ses jambes et l’autre dans ses mains (tour à tour)

Une belle manière de faire vivre la musique aux élèves, sans avoir besoin de matériel spécifique.

Grâce à la table de mixage disponible dans l’activité Hymne vous pouvez écouter en mode “SOLO” l’un après l’autre les deux derniers boutons qui sont représentés par : un tambour et une batterie. Ils vous permettront d’entendre le rythme seul et ainsi de pouvoir le reproduire.

Une fois que vous avez réalisé votre mix, il faut l’enregistrer. Pour cela, il suffit de cliquer sur le bouton “enregistrer”. C’est sur cette mélodie que vous devrez ensuite composer votre couplet.

Une fois que vous avez appuyé sur le bouton “enregistrer”, vous pouvez continuer d’utiliser la table de mixage pour créer des variations musicales. Ce peut être utile si vous souhaitez accentuer la rythmique à un moment clé de votre couplet pour mettre en avant les voix des élèves par exemple.
Par ailleurs, il est également possible, si vous êtes musiciens, de supprimer tout ou partie de l’harmonie, de la mélodie et de la rythmique que vous jouerez au moment de l’enregistrement des voix des élèves. Vous importerez le fichier son dans l’étape suivante. Ainsi, vous pourrez donner une coloration unique à votre couplet !

Étape 2 : Écrire le couplet

Une fois que les élèves sont familiers avec la mélodie, il est temps de passer à l’écriture du couplet. Afin de bien clarifier avec les élèves le fait que l’écriture se fait en syllabe, nous avons découpé les paroles du refrain en syllabes.
Sur 1Village, une syllabe correspond à un “LA” comme dans la capture ci-dessous.

Vous pouvez également écouter la mélodie du refrain accompagnée de la topline (il s’agit des la la la). C’est cette partie que vous allez devoir écrire avec vos élèves.

Nous leur avons donc fait écouter une première fois puis, nous leur avons distribué ces fiches qui sont des guides pour l’écriture.
Nous avons répartis la classe en 5 groupes de 6 élèves.
Chacun des groupes s’est vu confier une partie du couplet : une strophe.

Chaque “la” dans l’extrait sonore précédent correspond à une syllabe représentée par un espace dans ces fiches. Nous avons ici décomposé l’écriture du couplet en 5 strophes et donc 5 fiches (1 par groupe) composées chacune d’une dizaine de syllabes.

La grille de LALALALA peut vous permettre d’accompagner le groupe dans son écoute par une lecture guidée (un espace de la grille correspondant à une syllabe).

Nous avons donc proposé à chaque élève de remplir une fiche en racontant leur expérience au sein d’1Village. Une activité qui les a marqués ou un message qu’ils avaient envie de partager à leurs Pélicopains. S’ils manquaient d’inspiration, nous leur avons proposé des enveloppes composées de 4 cartes avec chacune un mot clé inscrit dessus . Voici la liste des mots en téléchargement.

Bien sûr, vous êtes libre de choisir la langue dans laquelle vous souhaitez rédiger votre couplet !

Pour mettre les enfants en jambe sur la contrainte de la rime, vous pouvez, comme nous, leur proposer le Jeu des rimes : un.e élève donne un mot en /é/ puis ainsi de suite.

Une fois chaque groupe lancé dans l’écriture, les élèves écrivaient individuellement une première version de leur partie du couplet. Puis nous leur avons proposé, avec l’aide d’un animateur, de mettre leur création en commun au sein de chaque groupe.

Pour aller plus loin

Afin que les animateurs aient le temps d’accompagner les groupes individuellement durant la phase d’écriture, nous avons proposé aux groupes qui patientaient un jeu de liaison entre le nom de l’instrument et sa photo et de retrouver à quelle famille les instruments appartenaient (vents, cordes ou percussions).

2nd atelier ~ 30 minutes

Etape 3 : Enregistrer le couplet

Dans cette première partie, on a d’abord écouté la musique en faisant les “lalala” pour donner le rythme. Ensuite nous avons chanté le couplet avec la musique forte, puis avec la musique basse. Enfin, nous avons chanté tous ensemble le couplet sans musique (acapella).

N’hésitez pas, comme nous, si vous réalisez cette activité Hymne en deux temps, à reprendre avec vos élèves l’écoute de la musique et du rythme pour qu’ils se remettent dans le bain.


Pour réaliser un enregistrement de qualité, nous avons mis le son dans un coin de la salle de classe, à l’opposé du micro.
Il est également possible de réaliser, et c’est même conseillé, l’enregistrement a capella.

Si vos élèves préfèrent chanter sur la musique et non pas acapella, mettre le son au fond de la classe comme support vous permettra d’obtenir un enregistrement de meilleure qualité.

Etape 4 : Synchronisation

Dans cette dernière étape nous avons ajouté notre enregistrement dans la partie “synchroniser” de l’activité puis nous l’avons déplacé pour qu’il se cale sur la musique de l’hymne.
Puis nous avons vérifié notre travail en le prévisualisant pour être sûr que les paroles étaient bien écrites et le son bien enregistré. Et nous l’avons posté.

Bien que l’étape « synchroniser » vous soit proposée, il est possible que vous ayez du mal à bien caler votre enregistrement sur la musique. Pas de panique et surtout n’abandonnez pas ! Nous nous chargerons lorsque nous aurons reçu tous vos enregistrements de les synchroniser sur l’hymne final du village monde.

Pour partager votre couplet aux autres classes, il vous suffira de cliquer sur “publier”. Dans le fil d’activité vous découvrirez les paroles écrites par les autres élèves et vous pourrez les entendre chanter.

En récap’

  • Date de rendu : Le 28 juin
  • Enregistrement : Sans la musique trop fort donc soit à capella ou avec un casque ou bien avec la musique loin de la source d’enregistrement
  • La publication : en réaction à la publication de Pélico sur 1Village

1er atelier ~1h30

Un hymne, qu’est-ce que c’est ?

Nous avons sciemment intitulé cette activité “hymne du village-idéal” et non “chanson”. En effet, un hymne est un chant fédérateur qui représente un pays. Cette activité peut donc être l’occasion de se questionner sur les hymnes qu’ils connaissent, bien souvent l’hymne national. Mais en France nous avons aussi des hymnes régionaux ainsi que l’hymne européen. Par ailleurs, connaissent-ils l’hymne de leur Pélicopains ?
Voilà une belle façon d’aborder cette activité en classe !

Démarrer l’activité !

Maintenant que les élèves sont familier avec le concept d’hymne, nous sommes passés à la musique ! Tout d’abord, nous leur avons fait écouter la mélodie de l’hymne avec son refrain déjà écrit par Pélico !
Vous pouvez l’écouter juste ici

Vous retrouverez ce morceaux dans la consigne de l’activité sur 1Village

Cette première activité peut vous permettre de faire comprendre à vos élèves la décomposition de l’hymne qui commence par une introduction, puis le refrain, un couplet, et la conclusion
Puisque notre couplet viendra s’ajouter à ceux des pélicopains pour former l’hymne du village-monde, les élèves peuvent par exemple raconter leur expérience d’1Village : ainsi on pourra voir émerger l’arc-en-ciel des expériences vécues.

Étape 1 : Mixer

Cette étape permet de mener un atelier d’éveil musical. Grâce à la table de mixage, vous pourrez décomposer la musique du couplet et ainsi découvrir les trois éléments principaux de la musique :

  • Le rythme : c’est ce qui donne envie de bouger
  • L’harmonie c’est ce qui permet de lier les notes entre elles
  • La mélodie c’est ce qui reste en tête
N’hésitez pas à évoquer à vos élèves ce qu’une musique peut transmettre : en fonction de comment on arrange notre composition, on peut faire varier l’émotion que l’on transmet.

Jeu des percussions

Et si on reproduisait tous ensemble la ligne rythmique ?
C’est ce que nous avons proposé aux élèves. Nous avons arrêté l’écoute à 9 secondes pour garder une “boucle rythmique” simple.
Puis, nous avons réparti la classe en trois groupes.

  • Le premier groupe réalisait le bruit de la contrebasse : un « boum » avec la bouche 
  • Un second groupe que l’on a divisé en 2 faisait le son du conga (un instrument tunisien) : un groupe tapait une fois sur ses jambes et l’autre dans ses mains (tour à tour)

Une belle manière de faire vivre la musique aux élèves, sans avoir besoin de matériel spécifique.

Grâce à la table de mixage disponible dans l’activité Hymne vous pouvez écouter en mode “SOLO” l’un après l’autre les deux derniers boutons qui sont représentés par : un tambour et une batterie. Ils vous permettront d’entendre le rythme seul et ainsi de pouvoir le reproduire.

Une fois que vous avez réalisé votre mix, il faut l’enregistrer. Pour cela, il suffit de cliquer sur le bouton “enregistrer”. C’est sur cette mélodie que vous devrez ensuite composer votre couplet.

Une fois que vous avez appuyé sur le bouton “enregistrer”, vous pouvez continuer d’utiliser la table de mixage pour créer des variations musicales. Ce peut être utile si vous souhaitez accentuer la rythmique à un moment clé de votre couplet pour mettre en avant les voix des élèves par exemple.
Par ailleurs, il est également possible, si vous êtes musiciens, de supprimer tout ou partie de l’harmonie, de la mélodie et de la rythmique que vous jouerez au moment de l’enregistrement des voix des élèves. Vous importerez le fichier son dans l’étape suivante. Ainsi, vous pourrez donner une coloration unique à votre couplet !

Étape 2 : Écrire le couplet

Une fois que les élèves sont familiers avec la mélodie, il est temps de passer à l’écriture du couplet. Afin de bien clarifier avec les élèves le fait que l’écriture se fait en syllabe, nous avons découpé les paroles du refrain en syllabes.
Sur 1Village, une syllabe correspond à un “LA” comme dans la capture ci-dessous.

Vous pouvez également écouter la mélodie du refrain accompagnée de la topline (il s’agit des la la la). C’est cette partie que vous allez devoir écrire avec vos élèves.

Nous leur avons donc fait écouter une première fois puis, nous leur avons distribué ces fiches qui sont des guides pour l’écriture.
Nous avons répartis la classe en 5 groupes de 6 élèves.
Chacun des groupes s’est vu confier une partie du couplet : une strophe.

Chaque “la” dans l’extrait sonore précédent correspond à une syllabe représentée par un espace dans ces fiches. Nous avons ici décomposé l’écriture du couplet en 5 strophes et donc 5 fiches (1 par groupe) composées chacune d’une dizaine de syllabes.

La grille de LALALALA peut vous permettre d’accompagner le groupe dans son écoute par une lecture guidée (un espace de la grille correspondant à une syllabe).

Nous avons donc proposé à chaque élève de remplir une fiche en racontant leur expérience au sein d’1Village. Une activité qui les a marqués ou un message qu’ils avaient envie de partager à leurs Pélicopains. S’ils manquaient d’inspiration, nous leur avons proposé des enveloppes composées de 4 cartes avec chacune un mot clé inscrit dessus . Voici la liste des mots en téléchargement.

Bien sûr, vous êtes libre de choisir la langue dans laquelle vous souhaitez rédiger votre couplet !

Pour mettre les enfants en jambe sur la contrainte de la rime, vous pouvez, comme nous, leur proposer le Jeu des rimes : un.e élève donne un mot en /é/ puis ainsi de suite.

Une fois chaque groupe lancé dans l’écriture, les élèves écrivaient individuellement une première version de leur partie du couplet. Puis nous leur avons proposé, avec l’aide d’un animateur, de mettre leur création en commun au sein de chaque groupe.

Pour aller plus loin

Afin que les animateurs aient le temps d’accompagner les groupes individuellement durant la phase d’écriture, nous avons proposé aux groupes qui patientaient un jeu de liaison entre le nom de l’instrument et sa photo et de retrouver à quelle famille les instruments appartenaient (vents, cordes ou percussions).

2nd atelier ~ 30 minutes

Etape 3 : Enregistrer le couplet

Dans cette première partie, on a d’abord écouté la musique en faisant les “lalala” pour donner le rythme. Ensuite nous avons chanté le couplet avec la musique forte, puis avec la musique basse. Enfin, nous avons chanté tous ensemble le couplet sans musique (acapella).

N’hésitez pas, comme nous, si vous réalisez cette activité Hymne en deux temps, à reprendre avec vos élèves l’écoute de la musique et du rythme pour qu’ils se remettent dans le bain.


Pour réaliser un enregistrement de qualité, nous avons mis le son dans un coin de la salle de classe, à l’opposé du micro.
Il est également possible de réaliser, et c’est même conseillé, l’enregistrement a capella.

Si vos élèves préfèrent chanter sur la musique et non pas acapella, mettre le son au fond de la classe comme support vous permettra d’obtenir un enregistrement de meilleure qualité.

Etape 4 : Synchronisation

Dans cette dernière étape nous avons ajouté notre enregistrement dans la partie “synchroniser” de l’activité puis nous l’avons déplacé pour qu’il se cale sur la musique de l’hymne.
Puis nous avons vérifié notre travail en le prévisualisant pour être sûr que les paroles étaient bien écrites et le son bien enregistré. Et nous l’avons posté.

Bien que l’étape « synchroniser » vous soit proposée, il est possible que vous ayez du mal à bien caler votre enregistrement sur la musique. Pas de panique et surtout n’abandonnez pas ! Nous nous chargerons lorsque nous aurons reçu tous vos enregistrements de les synchroniser sur l’hymne final du village monde.

Pour partager votre couplet aux autres classes, il vous suffira de cliquer sur “publier”. Dans le fil d’activité vous découvrirez les paroles écrites par les autres élèves et vous pourrez les entendre chanter.

En récap’

  • Date de rendu : Le 28 juin
  • Enregistrement : Sans la musique trop fort donc soit à capella ou avec un casque ou bien avec la musique loin de la source d’enregistrement
  • La publication : en réaction à la publication de Pélico sur 1Village

1er atelier ~1h30

Un hymne, qu’est-ce que c’est ?

Nous avons sciemment intitulé cette activité “hymne du village-idéal” et non “chanson”. En effet, un hymne est un chant fédérateur qui représente un pays. Cette activité peut donc être l’occasion de se questionner sur les hymnes qu’ils connaissent, bien souvent l’hymne national. Mais en France nous avons aussi des hymnes régionaux ainsi que l’hymne européen. Par ailleurs, connaissent-ils l’hymne de leur Pélicopains ?
Voilà une belle façon d’aborder cette activité en classe !

Démarrer l’activité !

Maintenant que les élèves sont familier avec le concept d’hymne, nous sommes passés à la musique ! Tout d’abord, nous leur avons fait écouter la mélodie de l’hymne avec son refrain déjà écrit par Pélico !
Vous pouvez l’écouter juste ici

Vous retrouverez ce morceaux dans la consigne de l’activité sur 1Village

Cette première activité peut vous permettre de faire comprendre à vos élèves la décomposition de l’hymne qui commence par une introduction, puis le refrain, un couplet, et la conclusion
Puisque notre couplet viendra s’ajouter à ceux des pélicopains pour former l’hymne du village-monde, les élèves peuvent par exemple raconter leur expérience d’1Village : ainsi on pourra voir émerger l’arc-en-ciel des expériences vécues.

Étape 1 : Mixer

Cette étape permet de mener un atelier d’éveil musical. Grâce à la table de mixage, vous pourrez décomposer la musique du couplet et ainsi découvrir les trois éléments principaux de la musique :

  • Le rythme : c’est ce qui donne envie de bouger
  • L’harmonie c’est ce qui permet de lier les notes entre elles
  • La mélodie c’est ce qui reste en tête
N’hésitez pas à évoquer à vos élèves ce qu’une musique peut transmettre : en fonction de comment on arrange notre composition, on peut faire varier l’émotion que l’on transmet.

Jeu des percussions

Et si on reproduisait tous ensemble la ligne rythmique ?
C’est ce que nous avons proposé aux élèves. Nous avons arrêté l’écoute à 9 secondes pour garder une “boucle rythmique” simple.
Puis, nous avons réparti la classe en deux groupes.

  • Le premier tapait avec ses deux mains sur la table 1 fois, suivi d’une tape dans les mains : c’est le rythme de la batterie (grosse caisse + caisse claire)
  • Le second faisait le rythme du tambourin avec la bouche (tchi tchi tchi)

Une belle manière de faire vivre la musique aux élèves, sans avoir besoin de matériel spécifique.

Grâce à la table de mixage disponible dans l’activité Hymne vous pouvez écouter en mode “SOLO” l’un après l’autre les deux derniers boutons qui sont représentés par : un tambour et une batterie. Ils vous permettront d’entendre le rythme seul et ainsi de pouvoir le reproduire.

Une fois que vous avez réalisé votre mix, il faut l’enregistrer. Pour cela, il suffit de cliquer sur le bouton “enregistrer”. C’est sur cette mélodie que vous devrez ensuite composer votre couplet.

Une fois que vous avez appuyé sur le bouton “enregistrer”, vous pouvez continuer d’utiliser la table de mixage pour créer des variations musicales. Ce peut être utile si vous souhaitez accentuer la rythmique à un moment clé de votre couplet pour mettre en avant les voix des élèves par exemple.
Par ailleurs, il est également possible, si vous êtes musiciens, de supprimer tout ou partie de l’harmonie, de la mélodie et de la rythmique que vous jouerez au moment de l’enregistrement des voix des élèves. Vous importerez le fichier son dans l’étape suivante. Ainsi, vous pourrez donner une coloration unique à votre couplet !

Étape 2 : Écrire le couplet

Une fois que les élèves sont familiers avec la mélodie, il est temps de passer à l’écriture du couplet. Afin de bien clarifier avec les élèves le fait que l’écriture se fait en syllabe, nous avons découpé les paroles du refrain en syllabes.
Sur 1Village, une syllabe correspond à un “LA” comme dans la capture ci-dessous.

Vous pouvez également écouter la mélodie du refrain accompagnée de la topline (il s’agit des la la la). C’est cette partie que vous allez devoir écrire avec vos élèves.

Nous leur avons donc fait écouter une première fois puis, nous leur avons distribué ces fiches qui sont des guides pour l’écriture.
Nous avons répartis la classe en 5 groupes de 6 élèves.
Chacun des groupes s’est vu confier une partie du couplet : une strophe.

Chaque “la” dans l’extrait sonore précédent correspond à une syllabe représentée par un espace dans ces fiches. Nous avons ici décomposé l’écriture du couplet en 5 strophes et donc 5 fiches (1 par groupe) composées chacune d’une dizaine de syllabes.

La grille de LALALALA peut vous permettre d’accompagner le groupe dans son écoute par une lecture guidée (un espace de la grille correspondant à une syllabe).

Nous avons donc proposé à chaque élève de remplir une fiche en racontant leur expérience au sein d’1Village. Une activité qui les a marqués ou un message qu’ils avaient envie de partager à leurs Pélicopains. S’ils manquaient d’inspiration, nous leur avons proposé des enveloppes composées de 4 cartes avec chacune un mot clé inscrit dessus . Voici la liste des mots en téléchargement.

Bien sûr, vous êtes libre de choisir la langue dans laquelle vous souhaitez rédiger votre couplet !

Pour mettre les enfants en jambe sur la contrainte de la rime, vous pouvez, comme nous, leur proposer le Jeu des rimes : un.e élève donne un mot en /é/ puis ainsi de suite.

Une fois chaque groupe lancé dans l’écriture, les élèves écrivaient individuellement une première version de leur partie du couplet. Puis nous leur avons proposé, avec l’aide d’un animateur, de mettre leur création en commun au sein de chaque groupe.

Pour aller plus loin

Afin que les animateurs aient le temps d’accompagner les groupes individuellement durant la phase d’écriture, nous avons proposé aux groupes qui patientaient un jeu de liaison entre le nom de l’instrument et sa photo et de retrouver à quelle famille les instruments appartenaient (vents, cordes ou percussions).

2nd atelier ~ 30 minutes

Etape 3 : Enregistrer le couplet

Dans cette première partie, on a d’abord écouté la musique en faisant les “lalala” pour donner le rythme. Ensuite nous avons chanté le couplet avec la musique forte, puis avec la musique basse. Enfin, nous avons chanté tous ensemble le couplet sans musique (a capella).

N’hésitez pas, comme nous, si vous réalisez cette activité Hymne en deux temps, à reprendre avec vos élèves l’écoute de la musique et du rythme pour qu’ils se remettent dans le bain.


Pour réaliser un enregistrement de qualité, nous avons mis le son dans un coin de la salle de classe, à l’opposé du micro.
Il est également possible de réaliser, et c’est même conseillé, l’enregistrement a capella.

Si vos élèves préfèrent chanter sur la musique et non pas acapella, mettre le son au fond de la classe comme support vous permettra d’obtenir un enregistrement de meilleure qualité.

Etape 4 : Synchronisation

Dans cette dernière étape nous avons ajouté notre enregistrement dans la partie “synchroniser” de l’activité puis nous l’avons déplacé pour qu’il se cale sur la musique de l’hymne.
Puis nous avons vérifié notre travail en le prévisualisant pour être sûr que les paroles étaient bien écrites et le son bien enregistré. Et nous l’avons posté.

Bien que l’étape « synchroniser » vous soit proposée, il est possible que vous ayez du mal à bien caler votre enregistrement sur la musique. Pas de panique et surtout n’abandonnez pas ! Nous nous chargerons lorsque nous aurons reçu tous vos enregistrements de les synchroniser sur l’hymne final du village monde.

Pour partager votre couplet aux autres classes, il vous suffira de cliquer sur “publier”. Dans le fil d’activité vous découvrirez les paroles écrites par les autres élèves et vous pourrez les entendre chanter.

En récap’

  • Date de rendu : Le 28 juin
  • Enregistrement : Sans la musique trop fort donc soit à capella ou avec un casque ou bien avec la musique loin de la source d’enregistrement
  • La publication : en réaction à la publication de Pélico sur 1Village

1er atelier ~1h30

Un hymne, qu’est-ce que c’est ?

Nous avons sciemment intitulé cette activité “hymne du village-idéal” et non “chanson”. En effet, un hymne est un chant fédérateur qui représente un pays. Cette activité peut donc être l’occasion de se questionner sur les hymnes qu’ils connaissent, bien souvent l’hymne national. Mais en France nous avons aussi des hymnes régionaux ainsi que l’hymne européen. Par ailleurs, connaissent-ils l’hymne de leur Pélicopains ?
Voilà une belle façon d’aborder cette activité en classe !

Démarrer l’activité !

Maintenant que les élèves sont familier avec le concept d’hymne, nous sommes passés à la musique ! Tout d’abord, nous leur avons fait écouter la mélodie de l’hymne avec son refrain déjà écrit par Pélico !
Vous pouvez l’écouter juste ici

Vous retrouverez ce morceaux dans la consigne de l’activité sur 1Village

Cette première activité peut vous permettre de faire comprendre à vos élèves la décomposition de l’hymne qui commence par une introduction, puis le refrain, un couplet, et la conclusion
Puisque notre couplet viendra s’ajouter à ceux des pélicopains pour former l’hymne du village-monde, les élèves peuvent par exemple raconter leur expérience d’1Village : ainsi on pourra voir émerger l’arc-en-ciel des expériences vécues.

Étape 1 : Mixer

Cette étape permet de mener un atelier d’éveil musical. Grâce à la table de mixage, vous pourrez décomposer la musique du couplet et ainsi découvrir les trois éléments principaux de la musique :

  • Le rythme : c’est ce qui donne envie de bouger
  • L’harmonie c’est ce qui permet de lier les notes entre elles
  • La mélodie c’est ce qui reste en tête
N’hésitez pas à évoquer à vos élèves ce qu’une musique peut transmettre : en fonction de comment on arrange notre composition, on peut faire varier l’émotion que l’on transmet.

Jeu des percussions

Et si on reproduisait tous ensemble la ligne rythmique ?
C’est ce que nous avons proposé aux élèves. Nous avons arrêté l’écoute à 9 secondes pour garder une “boucle rythmique” simple.
Puis, nous avons réparti la classe en deux groupes.

  • Le premier tapait avec ses deux mains sur la table 1 fois, suivi d’une tape dans les mains : c’est le rythme de la batterie (grosse caisse + caisse claire)
  • Le second faisait le rythme du tambourin avec la bouche (tchi tchi tchi)

Une belle manière de faire vivre la musique aux élèves, sans avoir besoin de matériel spécifique.

Grâce à la table de mixage disponible dans l’activité Hymne vous pouvez écouter en mode “SOLO” l’un après l’autre les deux derniers boutons qui sont représentés par : un tambour et une batterie. Ils vous permettront d’entendre le rythme seul et ainsi de pouvoir le reproduire.

Une fois que vous avez réalisé votre mix, il faut l’enregistrer. Pour cela, il suffit de cliquer sur le bouton “enregistrer”. C’est sur cette mélodie que vous devrez ensuite composer votre couplet.

Une fois que vous avez appuyé sur le bouton “enregistrer”, vous pouvez continuer d’utiliser la table de mixage pour créer des variations musicales. Ce peut être utile si vous souhaitez accentuer la rythmique à un moment clé de votre couplet pour mettre en avant les voix des élèves par exemple.
Par ailleurs, il est également possible, si vous êtes musiciens, de supprimer tout ou partie de l’harmonie, de la mélodie et de la rythmique que vous jouerez au moment de l’enregistrement des voix des élèves. Vous importerez le fichier son dans l’étape suivante. Ainsi, vous pourrez donner une coloration unique à votre couplet !

Étape 2 : Écrire le couplet

Une fois que les élèves sont familiers avec la mélodie, il est temps de passer à l’écriture du couplet. Afin de bien clarifier avec les élèves le fait que l’écriture se fait en syllabe, nous avons découpé les paroles du refrain en syllabes.
Sur 1Village, une syllabe correspond à un “LA” comme dans la capture ci-dessous.

Vous pouvez également écouter la mélodie du refrain accompagnée de la topline (il s’agit des la la la). C’est cette partie que vous allez devoir écrire avec vos élèves.

Nous leur avons donc fait écouter une première fois puis, nous leur avons distribué ces fiches qui sont des guides pour l’écriture.
Nous avons répartis la classe en 5 groupes de 6 élèves.
Chacun des groupes s’est vu confier une partie du couplet : une strophe.

Chaque “la” dans l’extrait sonore précédent correspond à une syllabe représentée par un espace dans ces fiches. Nous avons ici décomposé l’écriture du couplet en 5 strophes et donc 5 fiches (1 par groupe) composées chacune d’une dizaine de syllabes.

La grille de LALALALA peut vous permettre d’accompagner le groupe dans son écoute par une lecture guidée (un espace de la grille correspondant à une syllabe).

Nous avons donc proposé à chaque élève de remplir une fiche en racontant leur expérience au sein d’1Village. Une activité qui les a marqués ou un message qu’ils avaient envie de partager à leurs Pélicopains. S’ils manquaient d’inspiration, nous leur avons proposé des enveloppes composées de 4 cartes avec chacune un mot clé inscrit dessus . Voici la liste des mots en téléchargement.

Bien sûr, vous êtes libre de choisir la langue dans laquelle vous souhaitez rédiger votre couplet !

Pour mettre les enfants en jambe sur la contrainte de la rime, vous pouvez, comme nous, leur proposer le Jeu des rimes : un.e élève donne un mot en /é/ puis ainsi de suite.

Une fois chaque groupe lancé dans l’écriture, les élèves écrivaient individuellement une première version de leur partie du couplet. Puis nous leur avons proposé, avec l’aide d’un animateur, de mettre leur création en commun au sein de chaque groupe.

Pour aller plus loin

Afin que les animateurs aient le temps d’accompagner les groupes individuellement durant la phase d’écriture, nous avons proposé aux groupes qui patientaient un jeu de liaison entre le nom de l’instrument et sa photo et de retrouver à quelle famille les instruments appartenaient (vents, cordes ou percussions).

2nd atelier ~ 30 minutes

Etape 3 : Enregistrer le couplet

Dans cette première partie, on a d’abord écouté la musique en faisant les “lalala” pour donner le rythme. Ensuite nous avons chanté le couplet avec la musique forte, puis avec la musique basse. Enfin, nous avons chanté tous ensemble le couplet sans musique (a capella).

N’hésitez pas, comme nous, si vous réalisez cette activité Hymne en deux temps, à reprendre avec vos élèves l’écoute de la musique et du rythme pour qu’ils se remettent dans le bain.


Pour réaliser un enregistrement de qualité, nous avons mis le son dans un coin de la salle de classe, à l’opposé du micro.
Il est également possible de réaliser, et c’est même conseillé, l’enregistrement a capella.

Si vos élèves préfèrent chanter sur la musique et non pas acapella, mettre le son au fond de la classe comme support vous permettra d’obtenir un enregistrement de meilleure qualité.

Etape 4 : Synchronisation

Dans cette dernière étape nous avons ajouté notre enregistrement dans la partie “synchroniser” de l’activité puis nous l’avons déplacé pour qu’il se cale sur la musique de l’hymne.
Puis nous avons vérifié notre travail en le prévisualisant pour être sûr que les paroles étaient bien écrites et le son bien enregistré. Et nous l’avons posté.

Bien que l’étape « synchroniser » vous soit proposée, il est possible que vous ayez du mal à bien caler votre enregistrement sur la musique. Pas de panique et surtout n’abandonnez pas ! Nous nous chargerons lorsque nous aurons reçu tous vos enregistrements de les synchroniser sur l’hymne final du village monde.

Pour partager votre couplet aux autres classes, il vous suffira de cliquer sur “publier”. Dans le fil d’activité vous découvrirez les paroles écrites par les autres élèves et vous pourrez les entendre chanter.

En récap’

  • Date de rendu : Le 28 juin
  • Enregistrement : Sans la musique trop fort donc soit à capella ou avec un casque ou bien avec la musique loin de la source d’enregistrement
  • La publication : en réaction à la publication de Pélico sur 1Village

1er atelier ~1h30

Un hymne, qu’est-ce que c’est ?

Nous avons sciemment intitulé cette activité “hymne du village-idéal” et non “chanson”. En effet, un hymne est un chant fédérateur qui représente un pays. Cette activité peut donc être l’occasion de se questionner sur les hymnes qu’ils connaissent, bien souvent l’hymne national. Mais en France nous avons aussi des hymnes régionaux ainsi que l’hymne européen. Par ailleurs, connaissent-ils l’hymne de leur Pélicopains ?
Voilà une belle façon d’aborder cette activité en classe !

Démarrer l’activité !

Maintenant que les élèves sont familier avec le concept d’hymne, nous sommes passés à la musique ! Tout d’abord, nous leur avons fait écouter la mélodie de l’hymne avec son refrain déjà écrit par Pélico !
Vous pouvez l’écouter juste ici

Vous retrouverez ce morceaux dans la consigne de l’activité sur 1Village

Cette première activité peut vous permettre de faire comprendre à vos élèves la décomposition de l’hymne qui commence par une introduction, puis le refrain, un couplet, et la conclusion
Puisque notre couplet viendra s’ajouter à ceux des pélicopains pour former l’hymne du village-monde, les élèves peuvent par exemple raconter leur expérience d’1Village : ainsi on pourra voir émerger l’arc-en-ciel des expériences vécues.

Étape 1 : Mixer

Cette étape permet de mener un atelier d’éveil musical. Grâce à la table de mixage, vous pourrez décomposer la musique du couplet et ainsi découvrir les trois éléments principaux de la musique :

  • Le rythme : c’est ce qui donne envie de bouger
  • L’harmonie c’est ce qui permet de lier les notes entre elles
  • La mélodie c’est ce qui reste en tête
N’hésitez pas à évoquer à vos élèves ce qu’une musique peut transmettre : en fonction de comment on arrange notre composition, on peut faire varier l’émotion que l’on transmet.

Jeu des percussions

Et si on reproduisait tous ensemble la ligne rythmique ?
C’est ce que nous avons proposé aux élèves. Pour garder une “boucle rythmique” simple nous avons écouter les deux pistes rythmiques séparément, en arrêtant la première à la 30ème seconde et la seconde à la 6ème seconde.
Puis, nous avons réparti la classe en deux groupes.

  • Le premier groupe réalisait le bruit des maracas en émettant les sons “tchitchi” avec leur bouche 
  • Le second groupe tapait avec leur poing sur la table pour réaliser les “boum” de la 2ème piste

Une belle manière de faire vivre la musique aux élèves, sans avoir besoin de matériel spécifique.

Grâce à la table de mixage disponible dans l’activité Hymne vous pouvez écouter en mode “SOLO” l’un après l’autre les deux derniers boutons qui sont représentés par : un tambour et une batterie. Ils vous permettront d’entendre le rythme seul et ainsi de pouvoir le reproduire.

Une fois que vous avez réalisé votre mix, il faut l’enregistrer. Pour cela, il suffit de cliquer sur le bouton “enregistrer”. C’est sur cette mélodie que vous devrez ensuite composer votre couplet.

Une fois que vous avez appuyé sur le bouton “enregistrer”, vous pouvez continuer d’utiliser la table de mixage pour créer des variations musicales. Ce peut être utile si vous souhaitez accentuer la rythmique à un moment clé de votre couplet pour mettre en avant les voix des élèves par exemple.
Par ailleurs, il est également possible, si vous êtes musiciens, de supprimer tout ou partie de l’harmonie, de la mélodie et de la rythmique que vous jouerez au moment de l’enregistrement des voix des élèves. Vous importerez le fichier son dans l’étape suivante. Ainsi, vous pourrez donner une coloration unique à votre couplet !

Étape 2 : Écrire le couplet

Une fois que les élèves sont familiers avec la mélodie, il est temps de passer à l’écriture du couplet. Afin de bien clarifier avec les élèves le fait que l’écriture se fait en syllabe, nous avons découpé les paroles du refrain en syllabes.
Sur 1Village, une syllabe correspond à un “LA” comme dans la capture ci-dessous.

Vous pouvez également écouter la mélodie du refrain accompagnée de la topline (il s’agit des la la la). C’est cette partie que vous allez devoir écrire avec vos élèves.

Nous leur avons donc fait écouter une première fois puis, nous leur avons distribué ces fiches qui sont des guides pour l’écriture.
Nous avons répartis la classe en 8 groupes de 2 ou 3 élèves.
Chacun des groupes s’est vu confier une partie du couplet : une strophe.

Chaque “la” dans l’extrait sonore précédent correspond à une syllabe représentée par un espace dans ces fiches. Nous avons ici décomposé l’écriture du couplet en 8 strophes et donc 8 fiches (1 par groupe) composées chacune d’une dizaine de syllabes.

La grille de LALALALA peut vous permettre d’accompagner le groupe dans son écoute par une lecture guidée (un espace de la grille correspondant à une syllabe).

Nous avons donc proposé à chaque élève de remplir une fiche en racontant leur expérience au sein d’1Village. Une activité qui les a marqués ou un message qu’ils avaient envie de partager à leurs Pélicopains. S’ils manquaient d’inspiration, nous leur avons proposé des enveloppes composées de 4 cartes avec chacune un mot clé inscrit dessus . Voici la liste des mots en téléchargement.

Bien sûr, vous êtes libre de choisir la langue dans laquelle vous souhaitez rédiger votre couplet !

Pour mettre les enfants en jambe sur la contrainte de la rime, vous pouvez, comme nous, leur proposer le Jeu des rimes : un.e élève donne un mot en /é/ puis ainsi de suite.

Une fois chaque groupe lancé dans l’écriture, les élèves écrivaient individuellement une première version de leur partie du couplet. Puis nous leur avons proposé, avec l’aide d’un animateur, de mettre leur création en commun au sein de chaque groupe.

Pour aller plus loin

Afin que les animateurs aient le temps d’accompagner les groupes individuellement durant la phase d’écriture, nous avons proposé aux groupes qui patientaient un jeu de liaison entre le nom de l’instrument et sa photo et de retrouver à quelle famille les instruments appartenaient (vents, cordes ou percussions).

2nd atelier ~ 30 minutes

Etape 3 : Enregistrer le couplet

Dans cette première partie, on a d’abord écouté la musique en faisant les “lalala” pour donner le rythme. Ensuite nous avons chanté le couplet avec la musique forte, puis avec la musique basse. Enfin, nous avons chanté tous ensemble le couplet sans musique (acapella).

N’hésitez pas, comme nous, si vous réalisez cette activité Hymne en deux temps, à reprendre avec vos élèves l’écoute de la musique et du rythme pour qu’ils se remettent dans le bain.


Pour réaliser un enregistrement de qualité, nous avons mis le son dans un coin de la salle de classe, à l’opposé du micro.
Il est également possible de réaliser, et c’est même conseillé, l’enregistrement a capella.

Si vos élèves préfèrent chanter sur la musique et non pas acapella, mettre le son au fond de la classe comme support vous permettra d’obtenir un enregistrement de meilleure qualité.

Etape 4 : Synchronisation

Dans cette dernière étape nous avons ajouté notre enregistrement dans la partie “synchroniser” de l’activité puis nous l’avons déplacé pour qu’il se cale sur la musique de l’hymne.
Puis nous avons vérifié notre travail en le prévisualisant pour être sûr que les paroles étaient bien écrites et le son bien enregistré. Et nous l’avons posté.

Bien que l’étape « synchroniser » vous soit proposée, il est possible que vous ayez du mal à bien caler votre enregistrement sur la musique. Pas de panique et surtout n’abandonnez pas ! Nous nous chargerons lorsque nous aurons reçu tous vos enregistrements de les synchroniser sur l’hymne final du village monde.

Pour partager votre couplet aux autres classes, il vous suffira de cliquer sur “publier”. Dans le fil d’activité vous découvrirez les paroles écrites par les autres élèves et vous pourrez les entendre chanter.

En récap’

  • Date de rendu : Le 28 juin
  • Enregistrement : Sans la musique trop fort donc soit à capella ou avec un casque ou bien avec la musique loin de la source d’enregistrement
  • La publication : en réaction à la publication de Pélico sur 1Village

1er atelier ~1h30

Un hymne, qu’est-ce que c’est ?

Nous avons sciemment intitulé cette activité “hymne du village-idéal” et non “chanson”. En effet, un hymne est un chant fédérateur qui représente un pays. Cette activité peut donc être l’occasion de se questionner sur les hymnes qu’ils connaissent, bien souvent l’hymne national. Mais en France nous avons aussi des hymnes régionaux ainsi que l’hymne européen. Par ailleurs, connaissent-ils l’hymne de leur Pélicopains ?
Voilà une belle façon d’aborder cette activité en classe !

Démarrer l’activité !

Maintenant que les élèves sont familier avec le concept d’hymne, nous sommes passés à la musique ! Tout d’abord, nous leur avons fait écouter la mélodie de l’hymne avec son refrain déjà écrit par Pélico !
Vous pouvez l’écouter juste ici

Vous retrouverez ce morceaux dans la consigne de l’activité sur 1Village

Cette première activité peut vous permettre de faire comprendre à vos élèves la décomposition de l’hymne qui commence par une introduction, puis le refrain, un couplet, et la conclusion
Puisque notre couplet viendra s’ajouter à ceux des pélicopains pour former l’hymne du village-monde, les élèves peuvent par exemple raconter leur expérience d’1Village : ainsi on pourra voir émerger l’arc-en-ciel des expériences vécues.

Étape 1 : Mixer

Cette étape permet de mener un atelier d’éveil musical. Grâce à la table de mixage, vous pourrez décomposer la musique du couplet et ainsi découvrir les trois éléments principaux de la musique :

  • Le rythme : c’est ce qui donne envie de bouger
  • L’harmonie c’est ce qui permet de lier les notes entre elles
  • La mélodie c’est ce qui reste en tête
N’hésitez pas à évoquer à vos élèves ce qu’une musique peut transmettre : en fonction de comment on arrange notre composition, on peut faire varier l’émotion que l’on transmet.

Jeu des percussions

Et si on reproduisait tous ensemble la ligne rythmique ?
C’est ce que nous avons proposé aux élèves. Pour garder une “boucle rythmique” simple nous avons écouter les deux pistes rythmiques séparément, en arrêtant la première à la 30ème seconde et la seconde à la 6ème seconde.
Puis, nous avons réparti la classe en deux groupes.

  • Le premier groupe réalisait le bruit des maracas en émettant les sons “tchitchi” avec leur bouche 
  • Le second groupe tapait avec leur poing sur la table pour réaliser les “boum” de la 2ème piste

Une belle manière de faire vivre la musique aux élèves, sans avoir besoin de matériel spécifique.

Grâce à la table de mixage disponible dans l’activité Hymne vous pouvez écouter en mode “SOLO” l’un après l’autre les deux derniers boutons qui sont représentés par : un tambour et une batterie. Ils vous permettront d’entendre le rythme seul et ainsi de pouvoir le reproduire.

Une fois que vous avez réalisé votre mix, il faut l’enregistrer. Pour cela, il suffit de cliquer sur le bouton “enregistrer”. C’est sur cette mélodie que vous devrez ensuite composer votre couplet.

Une fois que vous avez appuyé sur le bouton “enregistrer”, vous pouvez continuer d’utiliser la table de mixage pour créer des variations musicales. Ce peut être utile si vous souhaitez accentuer la rythmique à un moment clé de votre couplet pour mettre en avant les voix des élèves par exemple.
Par ailleurs, il est également possible, si vous êtes musiciens, de supprimer tout ou partie de l’harmonie, de la mélodie et de la rythmique que vous jouerez au moment de l’enregistrement des voix des élèves. Vous importerez le fichier son dans l’étape suivante. Ainsi, vous pourrez donner une coloration unique à votre couplet !

Étape 2 : Écrire le couplet

Une fois que les élèves sont familiers avec la mélodie, il est temps de passer à l’écriture du couplet. Afin de bien clarifier avec les élèves le fait que l’écriture se fait en syllabe, nous avons découpé les paroles du refrain en syllabes.
Sur 1Village, une syllabe correspond à un “LA” comme dans la capture ci-dessous.

Vous pouvez également écouter la mélodie du refrain accompagnée de la topline (il s’agit des la la la). C’est cette partie que vous allez devoir écrire avec vos élèves.

Nous leur avons donc fait écouter une première fois puis, nous leur avons distribué ces fiches qui sont des guides pour l’écriture.
Nous avons répartis la classe en 8 groupes de 2 ou 3 élèves.
Chacun des groupes s’est vu confier une partie du couplet : une strophe.

Chaque “la” dans l’extrait sonore précédent correspond à une syllabe représentée par un espace dans ces fiches. Nous avons ici décomposé l’écriture du couplet en 8 strophes et donc 8 fiches (1 par groupe) composées chacune d’une dizaine de syllabes.

La grille de LALALALA peut vous permettre d’accompagner le groupe dans son écoute par une lecture guidée (un espace de la grille correspondant à une syllabe).

Nous avons donc proposé à chaque élève de remplir une fiche en racontant leur expérience au sein d’1Village. Une activité qui les a marqués ou un message qu’ils avaient envie de partager à leurs Pélicopains. S’ils manquaient d’inspiration, nous leur avons proposé des enveloppes composées de 4 cartes avec chacune un mot clé inscrit dessus . Voici la liste des mots en téléchargement.

Bien sûr, vous êtes libre de choisir la langue dans laquelle vous souhaitez rédiger votre couplet !

Pour mettre les enfants en jambe sur la contrainte de la rime, vous pouvez, comme nous, leur proposer le Jeu des rimes : un.e élève donne un mot en /é/ puis ainsi de suite.

Une fois chaque groupe lancé dans l’écriture, les élèves écrivaient individuellement une première version de leur partie du couplet. Puis nous leur avons proposé, avec l’aide d’un animateur, de mettre leur création en commun au sein de chaque groupe.

Pour aller plus loin

Afin que les animateurs aient le temps d’accompagner les groupes individuellement durant la phase d’écriture, nous avons proposé aux groupes qui patientaient un jeu de liaison entre le nom de l’instrument et sa photo et de retrouver à quelle famille les instruments appartenaient (vents, cordes ou percussions).

2nd atelier ~ 30 minutes

Etape 3 : Enregistrer le couplet

Dans cette première partie, on a d’abord écouté la musique en faisant les “lalala” pour donner le rythme. Ensuite nous avons chanté le couplet avec la musique forte, puis avec la musique basse. Enfin, nous avons chanté tous ensemble le couplet sans musique (acapella).

N’hésitez pas, comme nous, si vous réalisez cette activité Hymne en deux temps, à reprendre avec vos élèves l’écoute de la musique et du rythme pour qu’ils se remettent dans le bain.


Pour réaliser un enregistrement de qualité, nous avons mis le son dans un coin de la salle de classe, à l’opposé du micro.
Il est également possible de réaliser, et c’est même conseillé, l’enregistrement a capella.

Si vos élèves préfèrent chanter sur la musique et non pas acapella, mettre le son au fond de la classe comme support vous permettra d’obtenir un enregistrement de meilleure qualité.

Etape 4 : Synchronisation

Dans cette dernière étape nous avons ajouté notre enregistrement dans la partie “synchroniser” de l’activité puis nous l’avons déplacé pour qu’il se cale sur la musique de l’hymne.
Puis nous avons vérifié notre travail en le prévisualisant pour être sûr que les paroles étaient bien écrites et le son bien enregistré. Et nous l’avons posté.

Bien que l’étape « synchroniser » vous soit proposée, il est possible que vous ayez du mal à bien caler votre enregistrement sur la musique. Pas de panique et surtout n’abandonnez pas ! Nous nous chargerons lorsque nous aurons reçu tous vos enregistrements de les synchroniser sur l’hymne final du village monde.

Pour partager votre couplet aux autres classes, il vous suffira de cliquer sur “publier”. Dans le fil d’activité vous découvrirez les paroles écrites par les autres élèves et vous pourrez les entendre chanter.

En récap’

  • Date de rendu : Le 28 juin
  • Enregistrement : Sans la musique trop fort donc soit à capella ou avec un casque ou bien avec la musique loin de la source d’enregistrement
  • La publication : en réaction à la publication de Pélico sur 1Village

7 Responses

  1. Bonjour Cécile,

    Merci pour ce guide d’activités.
    Aurais-tu les paroles du refrain à nous transmettre?

    A très vite

    • Bonjour Hélène,

      Merci pour ta question, je viens d’ajouter une boite de téléchargement pour les paroles du refrain. Elle sont aussi écrite dans l’activité sur 1Village à l’étape 3 « enregistrer ».

      J’ai hâte de vous entendre chanter.

      À bientôt !

  2. Merci c’est parfait.
    Sauf erreur de ma part, je n’arrive pas à télécharger la fiche pour écrire les paroles du couplet… avec les tirets.

  3. Bonjour Cécile,
    Est-ce possible de télécharger les « lalala » du couplet ?
    Nous captons très mal à l’école et la mélodie a du mal à rentrer dans ma tête ! J’aimerais leur faire écouter. (si je ne me trompe pas on ne peut pas l’écouter du côté élève)
    Bonne journée

  4. Holala je suis désolée je supprime mon message ! On l’a bien entendu dans l’hymne complet !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.