4 astuces pour écrire un bon storyboard

Plutôt que de faire voyager la caméra à travers une cour pendant 30 secondes, on peut enregistrer 3 plans fixes de différents points de vue (1 au raz du sol, 1 à hauteur d’enfant, 1 à hauteur d’adulte), de 10 secondes chacun, qui dureront 5 secondes chacun au montage.
Cette méthode permet de dynamiser la vidéo par le montage, ce qui est très important pour captiver son public !

Ici, un plan tourné d’une traite, sans coupe :

Et là, la même scène mais coupée en 2 plans.

On a coupé le déplacement de la caméra qui est inutile : notre cerveau comprend que le 2e plan est la suite du 1er plan grâce au décors et fait du sens.
Cela nous permet de gagner du temps tout en dynamisant la vidéo

C’est un format suffisamment court pour raconter efficacement son reportage.

Les plans « marchés » (travelling) ne doivent servir qu’à suivre un mouvement de votre sujet. Un panoramique peut en plus présenter l’étendue d’un paysage.

Un plan d’exposition est un plan que vous insérerez entre 2 séquences pour présenter un lieu/une activité.

Ces conseils sont illustrés ci-dessous par le reportage à la cité des sciences.

 

No HTML was returned.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.